Colle : Le manoir dans l'Angleterre d'Elisabeth Iere

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Colle : Le manoir dans l'Angleterre d'Elisabeth Iere

Message  Mathilde F le Ven 18 Jan - 21:02

Le manoir dans l’Angleterre d’Elisabeth Ière bounce



Manoir = bâtiment (d’assez grande taille, ancien) + domaine associé. Assez répandu dans le pays. On peut en avoir une image assez austère, mais en même temps c’est un lieu convivial (lieu familial qui regroupe beaucoup de gens). Transmission familiale le plus souvent.
Qu’est-ce que le manoir nous apprend sur la société élisabéthaine en Angleterre ?


I. Importance du monde rural

-habitat associé à un domaine terrien, agricole. habitat rural
il est assez répandu, d’autant plus que 90% de la population anglaise est rurale.
-Le manoir génère des emplois dans le secteur primaire (1er secteur économique). Il dispose de plusieurs
terrains donc possibilité de diversification des cultures, en fonction du terroir (qualité du sol) ou de la personne à qui est louée la tenure. Un assez grand nombre de terrains ne sont pas loués, ce sont les communaux (terres accessibles par tous et dont on peut utiliser les ressources). Cette organisation ne tient plus à partir du moment où les communaux disparaissent avec le mouvement des enclosures au XVIIe siècle (désavantage pour les paysans qui ne peuvent plus ramasser du bois par exemple).


II. Importance de la hiérarchie

-hiérarchie familiale : le père est le chef du domaine. Pater familias
-hiérarchie sociale : le propriétaire du manoir a des gens qui travaille pour lui. Rapports hérités de la féodalité, qu’on appellent à l’époque « bastard feudalism ».
-force et richesse par rapport à ceux qui ont des demeures plus modestes
-symbole du pouvoir local, encore présent sous Elisabeth Ière même si le pouvoir de l’Etat s’affirme aussi. Le manoir est l’héritage de la propriété des vassaux.
-les propriétaires sont souvent membres de la gentry, placés assez haut dans la hiérarchie sociale, mais ce sont aussi parfois des yeomen qui ont connu une ascension sociale et qui peuvent ainsi acquérir un manoir.


III. Changements de la société au cours du règne d’Elisabeth

-la structure manoriale subsiste tout au long de la période, mais les habitats évoluent et symbolisent autre chose. Causes :
diffusion de la Renaissance : on veut une demeure + agréable, + lumineuse, + récente (achats de tableaux, parutions d’ouvrages qui expliquent comment bien organiser son manoir et rationaliser les domaines). Le manoir devient le lieu d’activités culturelles (réceptions, on y joue de la musique)
attraction pour la ville : développement du commerce et des échanges. C’est plus facile d’habiter en ville pour les transports car les routes sont en mauvais état. Les membres de la gentry envoient leurs enfants en ville pour étudier ou faire un apprentissage.
La hiérarchie se montre sous une autre forme : solidarité verticale (Etat) et horizontale (collectivités). Le manoir prend un autre symbole.

>> Le manoir nous apprend des informations sur des éléments généraux caractéristiques de la société élisabéthaine. Plus qu’un lieu de résidence, il est représentatif de plusieurs choses sur le plan économique et social, et il rend compte de l’évolution de cette société.

Mathilde F

Messages : 19
Date d'inscription : 07/12/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum