Fishing ze Philo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Fishing ze Philo

Message  Tsing-Tsing le Ven 14 Déc - 18:45

Philosophie

Fiche texte  : L’expérience du doute cartésien

Descartes, Première méditation métaphysique

Présentation du texte :
Descartes procède par la remise en cause des préjugés et réfute par là les sceptiques qui pensent que l’on peut douter de tout.
Le raisonnement du doute cartésien est méthodique, radical et hyperbolique -> ne s’agit pas d’une démonstration mais d’une monstration qui éprouve la liberté de la volonté.

Problématique : existe-t-il une vérité indubitable ?

Texte :

I_ La pensée est fondée sur l’opinion
Ce qui est fondé sur une opinion douteuse (pas fiable) est considéré comme faux.
-> le doute porte sur les principes des opinions

Principe : du latin principium (commencement), de princeps (le premier), de primus (qui commande).
Log. : proposition initiale d’une déduction d’ou l’on tire d’autres propositions _ loi de la causalité.
Méta. : premières causes, ou fondements de la connaissance.


Des. considère alors que Monde et corps n’existent pas car les sens sont trompeurs.

Métaphore du tableau : ce qui est représenté sur la toile vient du réel
Donc : on n’invente rien, on recompose
Mais : si la composition paraît fausse, cela n’entraîne pas que les éléments de la composition soient faux eux aussi.
Mathématiques sont indubitables_ liberté en mathématiques ?
Cf Principes de la Philosophie, §5 et §6

II_ Dieu (hypothèse « Big Brother »)
Passage du doute intraphysique au doute métaphysique
Que Dieu peut tout et ait tout créé = opinion
-> il peut me manipuler, faire que je me trompe et par la franchir la frontière int/ext de mon esprit.
Mais s’il n’existe pas alors mon créateur est impuissant : c'est impossible

On suppose que Dieu est un mauvais génie qui veut me tromper donc le monde ext = tromperie.
Donc : ce qu’il me reste c’est la possibilité de suspendre mon jugement
Cf : Lettre à Mesland sur la liberté d’indifférence positive.

III_ Douter du doute lui-même
J’ai douté de tout mais il me reste une chose : le doute, qui prouve que j’ai pensé qqch.
D’où : « Je suis, j’existe » (ego sum, ego existo)
-> je suis = ds le temps
-> j’existe = ds l’éternité




Suspect Suspect Suspect Suspect
Si qqn voit qqch à ajouter ou à retirer... ou à critiquer je suis preneuse ! drunken
avatar
Tsing-Tsing

Messages : 23
Date d'inscription : 02/12/2007
Age : 30
Localisation : Rosny sous bois, ms sans les arbres

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fishing ze Philo

Message  Tsing-Tsing le Dim 16 Déc - 21:46

Fiche texte : Antinomie de la liberté et de la nature (3ème)
Kant, Critique de la Raison Pure,

Présentation du texte :

Esthétique transcendantale et Logique transcendantale → condition de toute expérience possible.
Dialectique transcendantale → raison veut étendre la connaissance hors des limites de l’expérience
Raison dialectique cherche l’unité, l’absolu, et tente de trouver la connaissance inconditionnée, c-à-d la liberté ≠ connaissance conditionnée de l’entendement.
Dialectique de la raison → opération qui consiste à s’élever de la synthèse conditionnée (attachée à l’entendement) à la synthèse inconditionnée (inaccessible à l’entendement).
Conditionné par quoi ? → par l’expérience possible

Concepts de la raison pure = Idées transcendantales
3 idées + 1 = Âme, Monde, Dieu + Liberté

Idées servent à penser → pas d’objet correspondant dans l’expérience
Concepts servent à connaître objet/phénomènes ds l’exp possible

Antinomies de la raison pure concerent la 2ème classe des raisonnements sophistiques.
Antithétique de la raison pure : liberté au sein des idées cosmologiques
→ conflits de connaissances apparemment dogmatiques

Antinomie : opposition irréductible d’une thèse et d’une antithèse

3EME ANTINOMIE :

Cause :
1. Raison cherche les causes
2. Raison se voit contrainte d’arrêter la série des causes jusqu’à une cause première → cause inconditionnée qui est la liberté

Thèse : liberté de la nature → causalité libre
Antithèse : causalité qui est le fondement des sciences → nécessité

Idée de la liberté = fondement de l’imputabilité de l’action
Principe de causalité définit dans l’Analytique comme condition de validité objective de nos jugements empiriques dc de l’expérience.

Enjeu de la troisième antinomie : savoir si mon action est libre ou si elle est conduite par la nature et le destin.
D’où :
Thèse 1 : Possibilité de la morale
Thèse 2 : Possibilité de la science

Kant montre que comprises ≠ ces deux thèses peuvent ê vraies en même tps, ms pr cela il faut distinguer phénomènes et noumènes :
→ nécessité des phénomènes
→ liberté de l’action

Difficulté du texte : inscription de la liberté ds l’espace et le temps.
Objet de la Critique de la Raison Pratique → répondre à la question du statut de la liberté et de la loi.



cyclops weeee looooove ze philo !
But I didn't, it is just our duty !!!
<<<<<<<<<< drunken >>>>>>>>>>>>
avatar
Tsing-Tsing

Messages : 23
Date d'inscription : 02/12/2007
Age : 30
Localisation : Rosny sous bois, ms sans les arbres

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum